SAP France admet un plan social sur fond de bons résultats

SAP se transforme. On ne vend plus du logiciel comme on le faisait il y a dix ans et la réorganisation qui s’en suit amène la filiale française à supprimer une soixantaine de postes. Cela n’empêche pas SAP France d’annoncer une forte performance au 3ème trimestre, sur le cloud et sur HANA en particulier.

SAP a réalisé de « très bons résultats » en France au troisième trimestre 2014, a commenté hier Henri van der Vaeren, directeur général de la filiale, en énumérant des ventes de licences en forte croissance sur les nouveaux clients, une progression de 110% sur les offres cloud et de 800% sur la base in-memory HANA. Néanmoins, en réponse à une question, il reconnaît que la filiale étudie la suppression de plusieurs dizaines de postes, « moins de soixante », assure-t-il, ce qui confirme donc la préparation du plan social évoqué en septembre par la CGT SAP. Ces suppressions de postes ne résultent pas de problèmes de profitabilité, précise Henri van der Vaeren. Il explique que le groupe doit se simplifier. « SAP gère 3 000 produits et des processus compliqués, cela entraîne des désinvestissements dans certaines sous-parties. On essaie de moderniser l’entreprise », indique le dirigeant. La filiale est en consultation avec les représentants du personnel jusqu’à la fin de l’année, pour essayer de limiter l’impact des licenciements. « C’est notre métier de faire évoluer nos clients, ce serait un peu fort que SAP ne le fasse pas lui-même ». L’éditeur compte 1 500 collaborateurs en France.

Lire la suite sur LMI…

© Alternative Search 2008-2022 - Design by Christophe Jacquinet - Réalisé par Tubbydev/Tubbychill - Olivier RAVEAU

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?