SAP-Systems-Hackers

La cybersécurité des applications SAP est encore trop souvent prise à la légère

Ponemon Institute présente aujourd’hui les résultats de la première étude du secteur relative à la cybersécurité des applications SAP et révèle que les cadres dirigeants sous-estiment largement le risque de cyberattaques.

56 % des sociétés étudiées pensent qu’il est possible que leur société subisse une violation de données dû aux applications SAP non sécurisées. Ce même groupe avoue que la plateforme SAP de leur entreprise a été attaquée en moyenne deux fois au cours des 24 derniers mois. Malgré cela, 63 % précisent que les cadres dirigeants ont tendance à sous-estimer le risque représenté par les applications SAP non sécurisées. Lire la suite sur InfoDSI…

sap hana S4

SAP en 2015 : 100 déploiements pour S/4HANA, 450 contrats pour SuccessFactor

Au cœur de sa transformation, le nouvel ERP de SAP qui s’appuie exclusivement sur HANA a été signé par 2.700 clients. Quant au Cloud, l’éditeur continue son chantier d’unification en ré-écrivant ses offres pour les migrer sur la base In-Memory. Lire la suite sur LeMagIT

Gekko Brain

Un outil pour faciliter la migration vers SAP Hana

SAP fait un gros pari sur Hana, et les clients qui n’ont pas encore opté pour sa plate-forme de calcul en mémoire seront encouragés à le faire dans un proche avenir. Les plus avisés se préparent sans doute déjà à cette éventualité. Pour simplifier le long et délicat processus de mise à jour, Gekkobrain propose depuis vendredi un service cloud du nom de « Hanalyzer ». Lire la suite sur LMI…

Sap office Paris

Jusqu’à 300 postes à transformer chez SAP France d’ici à 5 ans

Engagé dans une lourde transformation de son modèle et de ses métiers, SAP doit adapter ses compétences internes en convertissant 200 à 300 postes en France d’ici 5 ans. Parmi les métiers qui montent figure ceux liés à la data.

SAP est engagé dans une lourde transformation de son modèle et de ses métiers. L’éditeur allemand de logiciel, numéro un mondial des ERP, doit adapter en conséquence ses compétences. C’est vrai en France où il emploie 2000 personnes, dont 500 à Levallois-Perret (son siège dans l’Hexagone) dans le développement des produits d’aide à la décision de l’ex-Business Objects (société française rachetée en 2007), 500 à Sophia Antipolis en R&D et support clients, et 50 à Caen dans le développement d’outils d’analyse prédictive de KXEN (société française rachetée en 2013). Lire la suite sur l’Usine Digitale…

SAP DHL

Echec du projet DHL : SAP tente de se dédouaner

Après l’échec retentissant d’un projet basé sur ses progiciels chez DHL, SAP sort le paratonnerre. Et indique ne pas avoir été le mandataire principal sur ce contrat. La responsabilité de l’intégrateur, IBM, paraît, elle, engagée.

SAP tente de se dégager des remous créés par l’échec du projet NFE (New Forwarding Environment) de DHL. Il y a quelques jours, Deutsche Post a en effet passé une perte exceptionnelle de 345 millions d’euros due à l’annulation d’un projet informatique au sein de sa filiale logistique, DHL. Un projet sur lequel IBM et SAP étaient à la manœuvre. Même si Deutsche Post n’a pas incriminé ses prestataires, l’affaire est évidemment embarrassante pour les deux fournisseurs, d’autant que les nouvelles orientations données par DHL pour moderniser ses systèmes d’information apparaissent comme une critique en creux du projet NFE.

Lire la suite sur SILICON…

UKISUG

Transformation numérique, les clients anglais de SAP avouent leur méfiance

Une étude présentée par le club des utilisateurs SAP UK & Ireland fait ressortir que plus de la moitié des entreprises interrogées trouvent que les fournisseurs IT font trop de battage autour du concept de la transformation numérique. Même si 53% des clients SAP sondés déclarent travailler avec l’éditeur dans ce domaine. Lire la suite sur LeMondeInformatique…

sap cloud

Analytique, IoT, S/4 et SaaS : amas de Cloud chez SAP

L’ERP S/4 basé sur Hana tarde à s’enrichir de modules. SAP l’étend en l’intégrant étroitement à ses offres SaaS et autres applications. Précisions sur les technologies et disponibilités des clouds analytique et Internet des Objets.

En tant qu’acteur de premier plan de l’ERP, SAP se doit de montrer l’évolution de sa solution S/4 (sur site et Cloud) à chacune de ses manifestations. De nombreuses présentations et ateliers y étaient donc consacrés lors du TechEd, qui se tenait la semaine dernière à Barcelone. Après les rachats de solutions analytiques (Business Objects, Kxen, etc.) par l’éditeur, ses clients attendaient avec intérêt la concrétisation de l’offre Cloud décisionnelle de SAP, au-delà de la seule partie planification. Une offre qui commence à se structurer. Enfin, l’éditeur est revenu sur son offre Cloud liée à l’Internet des Objets, démonstrations à l’appui. Lire la suite sur SILICON…

SAP DHL

L’échec d’un projet SAP coûte 345 millions d’euros à DHL

L’échec d’un projet mené par IBM sur la base de technologies SAP chez DHL pousse Deutsche Post, sa maison mère, à passer une perte exceptionnelle massive. Le groupe relance un nouveau projet de rénovation de son IT.

Après la Deutsche Bank, c’est un autre fleuron de la Germany Inc. qui est contraint de passer ses comptes à la paille de fer en raison des difficultés qu’il rencontre avec son IT. Cette fois, la victime s’appelle Deutsche Post, le service postal allemand. Ce dernier a vu ses profits pour le troisième trimestre plonger de 90 % en raison d’une perte exceptionnelle due à l’annulation d’un projet informatique au sein de sa filiale logistique, DHL. Un loupé qui a coûté la bagatelle de 345 millions d’euros, selon Deutsche Post. Le service postal avait passé un avertissement sur résultat le 28 octobre, prévenant de son changement de stratégie concernant la mise à jour du système informatique de sa filiale, un projet appelé New Forwarding Environment (NFE).

Lire la suite sur SILICON…

IOT SAP HANA

L’IoT au centre du SAP TechEd

Avec sa plate-forme HANA et ses possibilités de calculs rapides et prédictifs, SAP veut jouer dans la cour des grands dans le prochain El Dorado de demain, l’Internet des Objets. Le thème était récurrent lors des sessions de ce TechEd avec démonstrations à l’appui.

Bjorn Georke, EVP en charge des produits et de l’innovation technologique de SAP, adore la science fiction. Lors de sa session, il s’est inspiré du film « seul sur Mars » pour une démonstration de haut niveau sur les outils de SAP.

Lire la suite sur L’informaticien...

sap security

Des failles dans SAP HANA autorisent vol de données et attaques

La plateforme HANA de SAP contient de multiples failles de sécurité selon la société Onapsis, dont certaines permettant à un attaquant d’en prendre le contrôle à distance et de pratiquer de l’espionnage économique.

A l’occasion de la présentation de ses résultats financiers, SAP met en avant ses résultats dans le Cloud et la performance de sa solution de base de données en mémoire HANA. Mais manifestement, l’éditeur allemand va devoir procéder à quelques améliorations en matière de sécurité.

La société spécialisée dans la cybersécurité, Onapsis, a identifié 21 vulnérabilités dans SAP HANA, dont 8 qualifiées de critiques. Or cette plateforme, utilisée pour stocker des données, potentiellement sensibles, constitue un actif important dans le système d’information. Lire la suite sur ZDNET

SAP ARIBA

Introduction to Ariba

A partir de demain inscrivez-vous gratuitement et suivez la formation sur les fondamentaux d’ARIBA sur OpenSAP.

S’inscrire sur OPENSAP

SAP Huawei

SUSE et Huawei, soutiens de SAP HANA en Chine

L’OS SLES de SUSE équipe la dernière appliance SAP HANA de Huawei. Les technologies allemandes se font une place sur les serveurs chinois… et les serveurs chinois en Europe.

En prélude à la SUSECon d’Amsterdam, SUSE annonce avoir travaillé avec Huawei afin de proposer son OS SLES (SUSE Linux Enterprise Server) sur une appliance de nouvelle génération dédiée à la solution de bases de données in-memory HANA de SAP. « SUSE Linux Enterprise Server est la plate-forme leader pour les solutions SAP sur Linux, et notre coopération avec Huawei pour apporter notre système d’exploitation à leur nouvelle appliance SAP HANA démontre notre engagement commun à offrir des solutions éprouvées et fiables, explique Nils Brauckmann, PDG de SUSE. Nous sommes ravis de voir que SUSE progresse significativement en Chine. » En savoir plus sur http://www.silicon.fr/suse-huawei-soutiens-de-sap-hana-chine-130372.html#HxKVuAsHipSLdpSA.99
Lire la suite sur SILICON