index

SAP et Bosch s’associent dans « l’internet des objets »

SAP, le leader européen des logiciels, et l’équipementier automobile, Robert Bosch, ont signé un partenariat pour connecter à l’internet toutes sortes d’objets allant du tournevis aux voitures. Les deux groupes ont annoncé mercredi leur intention d’associer les plate-formes de Bosch aux logiciels de SAP pour connecter les véhicules, les machines et les outils des clients de Bosch. Lire la suite sur les Echos…

SAP SAAS HANA

SAP S/4 Hana : l’attentisme domine, mais l’intérêt grandit

La convention USF, le club des utilisateurs SAP francophones, a été marquée par les projets de migration vers S/4, la dernière génération d’ERP de l’Allemand. Même si aucune grande entreprise française n’a pour l’instant sauté le pas du déploiement en production.

Dans les couloirs de la convention USF, l’événement annuel du club des utilisateurs SAP francophones qui se tenait ces 12 et 13 octobre à Nancy, c’est un peu la chasse au dahu, l’animal imaginaire des régions montagneuses. Nombreux étaient en effet les participants – environ 1 050 personnes sur les deux journées de la convention – en quête des premières mises en production de S/4 Hana, la nouvelle génération d’ERP dévoilée en février 2015 par le premier éditeur européen. Une quête vouée à l’échec. « Désolé de vous décevoir, mais nous ne sommes pas encore en production sur S/4 Hana. Nous avons simplement entamé une réflexion sur le sujet », lance même Olivier Pellet, le responsable des systèmes SAP de Vinci Energies, en amont de son atelier consacré au prototype qu’a monté ce groupe réalisant plus de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Certes plus de 300 entreprises françaises possèdent aujourd’hui les licences pour déployer la solution. Mais restent dans l’expectative. Chez SAP France, on confirme qu’aucun client hexagonal existant n’est à ce jour entré en production sur la nouvelle génération d’ERP. Lire la suite sur SILICON…

 

hana-architecture-diagram_0640_0360

Tester gratuitement SAP HANA, express edition

Une version gratuite de sa plateforme in-memory pour le développement des bases de données et des applications

SAP vient d’annoncer la disponibilité d’une version gratuite de sa célèbre base de données et plateforme de développement d’applications. L’outil nouvellement créé est baptisé SAP HANA Express et serait une version simplifiée de SAP HANA.

Selon son éditeur, SAP HANA Express est capable de fonctionner sur des ordinateurs portables et d’autres hôtes disposant de ressources limitées (Cloud, machines virtuelles) pouvant aller jusqu’à 32 Go.

SAP HANA Express devrait permettre aux utilisateurs de développer des applications, de les tester et de procéder à leur déploiement. La nouvelle plateforme serait dotée d’un moteur in-memory dans lequel le traitement des données est fait en RAM ; cela dans l’optique d’être efficace.

Celle-ci . Éventuellement, l’installation sous Windows ou Mac OS est possible en téléchargeant l’image d’installation d’une machine virtuelle tournant avec SUSE Linux Enterprise Server.

L’outil nouvellement créé notamment SAP HANA Express serait compatible avec SUSE Linux Enterprise Server, Red Hat Enterprise Linux et est disponible en téléchargement depuis le centre de développement de SAP. Il serait également possible de l’installer sous Windows ou Mac OS grâce à l’image d’installation d’une machine virtuelle tournant avec SUSE Linux Enterprise Server.

enquetes4hana

L’USF dévoile les résultats de son enquête TNS-Sofres biennale sur la satisfaction des clients SAP

A l’occasion de sa convention annuelle qui s’est déroulée les 12 et 13 octobre à Nancy, l’USF, l’association des utilisateurs francophones de toutes les solutions SAP, a dévoilé les résultats de la seconde enquête menée pour son compte par TNS-Sofres pour évaluer la satisfaction des clients SAP.
Cette étude s’inscrit dans la continuité de celle initiée par l’USF en 2014, et propose une photographie indépendante de la réalité des relations entre un éditeur, ses clients et son écosystème. Lire la suite sur DECIDEO…

ctldrb2wiaatt9f

La convention USF sous le signe de la Data

L’Evènement majeur de l’écosystème SAP en France, la Convention de l’USF (association des Utilisateurs SAP Francophones) se réunit à Nancy les 12 et 13 octobre 2016 sur le thème « La donnée au coeur de nos systèmes ». Ce sujet de la donnée a des implications économiques et éthiques. Mais ce sujet est aussi, très concrètement, le fondement « du seul vrai désaccord entre l’USF et l’éditeur SAP, à savoir les accès indirects », comme l’a souligné Claude Molly-Mitton, président de l’USF, en ouvrant la convention. Les données appartiennent-elles en effet aux utilisateurs ou à l’éditeur ? Rappelons que l’USF regroupe 3100 membres pour plus de 400 entreprises (dont la majorité du CAC 40) grâce à 65 responsables bénévoles. Lire la suite sur CIO…

SAP-Systems-Hackers

La cybersécurité des applications SAP est encore trop souvent prise à la légère

Ponemon Institute présente aujourd’hui les résultats de la première étude du secteur relative à la cybersécurité des applications SAP et révèle que les cadres dirigeants sous-estiment largement le risque de cyberattaques.

56 % des sociétés étudiées pensent qu’il est possible que leur société subisse une violation de données dû aux applications SAP non sécurisées. Ce même groupe avoue que la plateforme SAP de leur entreprise a été attaquée en moyenne deux fois au cours des 24 derniers mois. Malgré cela, 63 % précisent que les cadres dirigeants ont tendance à sous-estimer le risque représenté par les applications SAP non sécurisées. Lire la suite sur InfoDSI…

sap hana S4

SAP en 2015 : 100 déploiements pour S/4HANA, 450 contrats pour SuccessFactor

Au cœur de sa transformation, le nouvel ERP de SAP qui s’appuie exclusivement sur HANA a été signé par 2.700 clients. Quant au Cloud, l’éditeur continue son chantier d’unification en ré-écrivant ses offres pour les migrer sur la base In-Memory. Lire la suite sur LeMagIT

Gekko Brain

Un outil pour faciliter la migration vers SAP Hana

SAP fait un gros pari sur Hana, et les clients qui n’ont pas encore opté pour sa plate-forme de calcul en mémoire seront encouragés à le faire dans un proche avenir. Les plus avisés se préparent sans doute déjà à cette éventualité. Pour simplifier le long et délicat processus de mise à jour, Gekkobrain propose depuis vendredi un service cloud du nom de « Hanalyzer ». Lire la suite sur LMI…

Sap office Paris

Jusqu’à 300 postes à transformer chez SAP France d’ici à 5 ans

Engagé dans une lourde transformation de son modèle et de ses métiers, SAP doit adapter ses compétences internes en convertissant 200 à 300 postes en France d’ici 5 ans. Parmi les métiers qui montent figure ceux liés à la data.

SAP est engagé dans une lourde transformation de son modèle et de ses métiers. L’éditeur allemand de logiciel, numéro un mondial des ERP, doit adapter en conséquence ses compétences. C’est vrai en France où il emploie 2000 personnes, dont 500 à Levallois-Perret (son siège dans l’Hexagone) dans le développement des produits d’aide à la décision de l’ex-Business Objects (société française rachetée en 2007), 500 à Sophia Antipolis en R&D et support clients, et 50 à Caen dans le développement d’outils d’analyse prédictive de KXEN (société française rachetée en 2013). Lire la suite sur l’Usine Digitale…

SAP DHL

Echec du projet DHL : SAP tente de se dédouaner

Après l’échec retentissant d’un projet basé sur ses progiciels chez DHL, SAP sort le paratonnerre. Et indique ne pas avoir été le mandataire principal sur ce contrat. La responsabilité de l’intégrateur, IBM, paraît, elle, engagée.

SAP tente de se dégager des remous créés par l’échec du projet NFE (New Forwarding Environment) de DHL. Il y a quelques jours, Deutsche Post a en effet passé une perte exceptionnelle de 345 millions d’euros due à l’annulation d’un projet informatique au sein de sa filiale logistique, DHL. Un projet sur lequel IBM et SAP étaient à la manœuvre. Même si Deutsche Post n’a pas incriminé ses prestataires, l’affaire est évidemment embarrassante pour les deux fournisseurs, d’autant que les nouvelles orientations données par DHL pour moderniser ses systèmes d’information apparaissent comme une critique en creux du projet NFE.

Lire la suite sur SILICON…

UKISUG

Transformation numérique, les clients anglais de SAP avouent leur méfiance

Une étude présentée par le club des utilisateurs SAP UK & Ireland fait ressortir que plus de la moitié des entreprises interrogées trouvent que les fournisseurs IT font trop de battage autour du concept de la transformation numérique. Même si 53% des clients SAP sondés déclarent travailler avec l’éditeur dans ce domaine. Lire la suite sur LeMondeInformatique…

sap cloud

Analytique, IoT, S/4 et SaaS : amas de Cloud chez SAP

L’ERP S/4 basé sur Hana tarde à s’enrichir de modules. SAP l’étend en l’intégrant étroitement à ses offres SaaS et autres applications. Précisions sur les technologies et disponibilités des clouds analytique et Internet des Objets.

En tant qu’acteur de premier plan de l’ERP, SAP se doit de montrer l’évolution de sa solution S/4 (sur site et Cloud) à chacune de ses manifestations. De nombreuses présentations et ateliers y étaient donc consacrés lors du TechEd, qui se tenait la semaine dernière à Barcelone. Après les rachats de solutions analytiques (Business Objects, Kxen, etc.) par l’éditeur, ses clients attendaient avec intérêt la concrétisation de l’offre Cloud décisionnelle de SAP, au-delà de la seule partie planification. Une offre qui commence à se structurer. Enfin, l’éditeur est revenu sur son offre Cloud liée à l’Internet des Objets, démonstrations à l’appui. Lire la suite sur SILICON…